Developed in conjunction with Ext-Joom.com

.........................................CONFERENCE ARMEPES-France DECEMBRE 2013: CHEIKH Abdoulaye

Cette cassette vidéo est disponible auprès des contacts suivants :

33.(0)7.58.08.06.31

33.(0)6.18.04.35.46

33.(0)60.57.23.343

33.(0)6.52.91.58.69

33.(0)6.95.36.62.54

La cassette sera sous titrée dans les langues nationale mauritaniennes dans les mois à venir.

 

Lo Gourmo Abdoul : « Des communautés entières sont considérées quasiment citoyens de seconde zone »

Initiatives News - Ce mercredi, à l’appel du gouvernement, les mauritaniens marchent contre « le discours de haine et l’extrémisme. » le FNDU (forum national pour la démocratie et l’unité) à décliné l’invitation à cette marche. Pourquoi ? Réponse de Lo Gormo Abdoul, vice-président de l’Union des forces de progrès (UFP), parti membre du Forum 



IN :Le FNDU a décliné l’offre pour participer à la marche du 09 janvier. Pourquoi ? 

Lo Gourmo Abdoul : Il n’y a jamais eu a proprement parler d’invitation. Il y a eu juste des propos en l’air demandant à tout le monde de venir marcher.

D’ailleurs quand on veut organiser une marche transpartisane engageant tout le monde, la première des choses est d’en discuter avec les gens. 

Ensuite, venant d’un gouvernement à qui on demande de faire face à une situation devenue extrêmement grave en matière d’égalité entre les communautés, les citoyens, une telle marche est curieuse. Le niveau de discrimination est devenu tellement inacceptable. Ce gouvernement, par ses pratiques, est l’obstacle à l’unité du pays. 

“Le pouvoir, à travers ses différentes hiérarchies, son parti, obligent, fait marcher les fonctionnaires.”

C’est du fait de ses politiques publiques que nous en sommes arrivés à cette situation de risques très graves qui pèsent sur l’unité nationale, l’unité sociale.

Voir un tel gouvernement, dans de telles circonstances et a quelques mois de son départ du pouvoir, marcher, agiter le spectre des divisions par le haut sans poser des actes de décrispation, d’apaisement du climat politique, économique et social, c’est montrer que derrière cette marche se camoufle une opération de manipulation grave de l’opinion.

C’est pourquoi nous nous abstenons et nous demandons à ceux qui ont des choses à faire mercredi d’aller s’occuper de leurs affaires.

Nous sommes habitués à des spectacles de cette nature. Le pouvoir, à travers ses différentes hiérarchies, son parti, obligent, fait marcher les fonctionnaires. 

C’est du déjà vu comme le village de Potemkine ou seules comptent les apparences, la représentation. 

“Etre un hartani ou un négro-africain, aujourd’hui, en Mauritanie, c’est être d’office dans une situation d’inégalité vis-à-vis du reste de la communauté dont se prévaut ce pouvoir.” 

Un jeu de dupes pendant lequel les gens marchent en récriminant contre le pouvoir, en disant qu’en réalité ils marchent contre les tares du régime, contre les discriminations de ce régime. 

IN :Concrètement quand vous parlez de de politique de discriminations et d’inégalités, c’est quoi ? 

Lo Gourmo Abdoul : C’est une situation globale dans laquelle des communautés entières sont mises à l’écart. Etre un hartani ou un négro-africain, aujourd’hui, en Mauritanie, c’est être d’office dans une situation d’inégalité vis-à-vis du reste de la communauté dont se prévaut ce pouvoir. Même si cette communauté elle-même, Dieu le sait, est dans une situation aussi critique que les autres. 

Mais, du point de vue de la représentation, des faits, des activités publiques, de l’enseignement, de la distribution des fonctions, de la représentation culturelle, la télévision, radio, de tous ce qui est de nature à faire que quelqu’un se sente citoyen chez lui, y compris l’état civil, tout cela est fait de telle sorte que des communautés entières (celles que je viens de citer) sont considérées quasiment citoyens de seconde zone.

C’est une grande première dans l’histoire de ce pays. Ça ne veut pas dire qu’avant il n’y en avait pas. Mais ça a atteint un seuil tellement dégradé dans les rapports entre cescommunautés et le pouvoir que l’on se trouve dans une phase d’antagonisme profond.

Si le gouvernement ne se ressaisit pas, toutes ces situations, tout ce contexte d’inégalités risque de déboucher sur une crise grave.

IN : Indépendamment du pouvoir, les mauritaniens entre eux, sur les réseaux sociaux, ont des échanges limites

Lo Gourmo Abdoul : Où est-ce que vous avez vu un pays du monde, y compris les plus démocratiques, une situation sans discours haineux. 

“même du côté du pouvoir, il y a eu des discours plus que haineux. “

Les discours viennent des individus. Que la loi s’applique. Ce n’est pas en marchant qu’elle va s’appliquer. Mais en incriminant dans la légalité, le respect des règles de droits. 

Par ailleurs, même du côté du pouvoir, il y a eu des discours plus que haineux. Pendant la réunion qui a occasionné la sortie de SAMORY Ould Bey, quelqu’un a tenu un discours grave pour l’unité nationale.

Il n’a jamais été inquiété. Aminetou Mint Moctar, présidente de l’AFCF a été menacée publiquement de mort. L’auteur des menaces n’a pas été inquiété. Il ne faut donc pas instrumentaliser les mauvaises choses. Pour certains, les discours sont bons même quand ils sont pires. 

“Lors de la nomination de l’actuelle équipe gouvernementale, j’ai comparé la politique suivie par le pouvoir, en matière de représentation des communautés, a l’apartheid.” 

Pour d’autres les discours sont mauvais,même quand ils restent dans les limite de l’exercice des libertés démocratiques. Les libertés ne peuvent s’appliquer à géométries variables. 

IN : Certains défenseurs des droits de l’homme sont aussi accusés de tenir un discours violent, extrémiste, stigmatisant une communauté

Lo Gourmo Abdoul : Tous ceux qui stigmatisent une communauté, quelles qu’elle soit, quels que soient leurs prétextes, les faits, sont dans leurs torts le plus absolu. Surtout quand ils sont des responsables de haut niveau dans la société.

Mais, il ne s’agit pas de prendre un aspect d’un discours pour diaboliser les gens. Lors de la nomination de l’actuelle équipe gouvernementale, j’ai comparé la politique suivie par le pouvoir, en matière de représentation des communautés, a l’apartheid. Ils ont voulu me faire passer pour le pire des extrémistes. Pourquoi ? Parce que j’ai osé faire ce rapprochement.

En faisant le tailleur de propos, on peut faire porter le costume que l’on veut à qui on veut. 

Propos recueillis par BS

Source /initiatives news(Mauritanie)

NOS VIDEOS

 

Deux feux, d'une gravité extrême, couvent sous le sol mauritanien

Des feux d'une intensité inouïe couvent sous notre sol mauritanien et si nous ne trouvons pas   une solution rapide, ils nous surprendront et en nous surprenant, ils risqueront de faire beaucoup de dégâts. Le feu du recensement national dit enrôlement massif.
Jamais en Mauritanie, une opération comme celle que nous connaissons tous aujourd’hui, à savoir l'enrôlement massif de la population dont le coup d’envoi a été donné depuis Novembre 2011, n'a fait autant de bruits et de dégâts.


Read More...

'Xidé' : Yimbi Kumma sortira son premier album en avril prochain

CultuRim - Le rappeur mauritanien Yimbi Kumma, né à Sélibabi et installé en France, sort du bois en publiant au mois d’avril prochain son premier album baptisé "Xidé" (Nostalgie). Plusieurs artistes collaborent à ce projet discographique.
Ainsi, on retrouvera le finaliste du Prix Découvertes RFI 2009, Cheikh Abdoulaye Ndiaye dit Bakhan, dans le titre "Idaga" (Ils sont partis) ou encore Lassana Hawa dans "Andutu". L’album contient également de l’égotrip, dont "Yimbi Kuma" et "Duo" enregistré avec Saranoro, Julien et Kissi.


Read More...

Conférence le 08 Décembre 2013 : ARMEPES-France

THEME : ISLAM, SYSTEMES DE CASTES  ET NOUVEAU PROJET DE SOCIETE : LA FRATERNITE   AU DESSUS DES CASTES . LA CONFERANCE SERA  ANIMEE  EN LANGUES NATIONALES
LE CONFERENCIER : OUSTAZ TRAORE ABDULLAH. HORAIRES 14H00 à 18H00  


Read More...

Les États Unis appellent à soutenir BIRAM DAH ADEID dans son combat pour éradiquer l'esclavage en Mauritanie

Après l'ONU dans son ensemble, l'Union Européenne, les Etats européens, les ONGs internationales, voici que les Etats Unis d'Amérique affichent leur reconnaissance du combat de l'Initiative pour la Résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) et appellent à soutenir la lutte de son président Biram Abeid Dah pour éradiquer l'esclavage en Mauritanie. C'est ce qu'a exprimé l'ambassadeur permanent de ce pays auprès des Nations Unies dans son allocution prononcée à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l'Homme.


Read More...

Messaoud Ould Boulkheir signe la troisième et dernière partie de saTribune

Messoud Ould Boulkheir, président de l’alliance populaire progressiste (APP) président sortant de l’assemblée nationale mauritanienne, signe dans la troisième et dernière partie de la Tribune. Les Mauritaniens sont inquiets et impatients d’être rassurés sur l’avenir de notre pays, sur sa sécurité, son unité, sa cohésion sociale, sa solidarité, sa stabilité politique et son bien-être économique, qui sont la condition sine qua none de sa stabilité et donc de sa survie.

Ils s’attendent à voir des signaux qui ne laissent plus aucun doute chez eux sur la détermination des décideurs à sortir cette fois des sentiers battus et à prendre en charge l’ensemble de leurs préoccupations qui sont de deux ordres :


Read More...

Pour l'honneur : réponse au Colonel Abdoulaye Aziz NDaw

Boubacar Diagana et Ciré Ba - Dans un ouvrage publié sous le titre "Pour l'honneur de la gendarmerie sénégalaise" Tome 1, le sens d'un engagement, publié chez l'Harmattan, paru en juillet 2014, le Colonel NDaw, notamment en son chapitre 9 (Officier de renseignement), écrit ceci en pages 101 et 102 :
"Après la Gambie, la DDSE s'intéressera à la Mauritanie pour contrer la politique de beydanisation entreprise depuis les barrages sur le fleuve dont le paroxysme fut atteint avec les évènements de 1989.  Il était temps de prendre les taureaux par les cornes et donner au gouvernement une étude progressive sur les relations entre les deux pays et établir une stratégie de sortie de crise.
Mon ami et frère Pape Farba SARR, patron de la Division Etudes et Prospectives, grâce à l'appui de tous les services et sous mon impulsion fit produire un excellent document qui aboutira à la reprise maîtrisée des relations diplomatiques entre le Sénégal et la Mauritanie.


Read More...

Annonce au Public: Appel à la marche pour les droits politiques, économiques et sociaux des Hratines

 Dans le but de mettre fin à la marginalisation sociale et aux pratiques esclavagistes dont souffrent les Hratines et pour perpétuer d’avantage les valeurs de justice et d’égalité dans notre pays, la cellule de communication de la marche pour les droits politiques, économiques et sociaux des Hratines, a le plaisir de porter à la connaissance du public, qu’une marche pacifique sera organisée le 29 avril 2014 à partir de 16H00.

Cette marche empruntera l’itinéraire suivant : la Nouvelle Maison des Jeunes ; point d’arrivée: place Ibn Abbass où se tiendra un meeting.

A cette occasion, l’ensemble de la population de Nouakchott est conviée à cette mobilisation pour l’égalité et la justice. Source : oubeid imijine


Read More...

Appel à mettre sur pieds une initiative citoyenne des patriotes Mauritaniens

Suite aux événements qui ont conduit à l’agression des militants de L’armepes : « association des ressortissants mauritaniens pour l’éradication  des pratique de l’esclavage et ses séquelles » dans les foyers parisiens, nous lançons un appel pressant aux intellectuels soninkés de former des groupes constitués de toutes les castes pour intervenir dans les foyers afin de sensibiliser nos compatriotes sur le danger des préjugés qui rabaissent  une frange importante en générant des tensions dans la société à la longue qui peuvent déborder dont nul ne sait l’issu. Il est temps de sensibiliser nos compatriotes que les pratiques de l’esclavage et ces préjugés sont interdits, les personnes qui continuent à s’y agripper, risquent de tomber sous le coup de la loi. En France, l’esclavage est considéré comme un crime, notre pays vient aussi de le criminaliser dans la constitution de la république. Le plus souvent nos compatriotes immigrés ignorent complètement les lois, conventions et traités, ils sont enfermés dans leurs traditions ancestrales donc faisons de la prévention pour éviter des drames. Toute personne intéressée, peut prendre  contact avec Diko hanoune et Tahara Cheikh. En vous remerciant d’avance.


Read More...

Appel à mobilisation le samedi 10 mai 2014 place Edmond Rostand (R.E.R B Luxembourg)

L’Esclavage a fabuleusement enrichi les uns et appauvri les autres. Depuis 2001 en France, le 10 mai a été institué Journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage.

Ce 10 mai 2014, le CRAN, le Comité du 10 mai, Solidaires,  CGT  et 70 autres organisations lancent un appel  pour ouvrir le dossier des réparations liées à l’esclavage.

Ce 10 mai 2014, pour la mémoire de l'esclavage et de la colonisation, pour la réparation, mobilisons-nous ! place Edmond Rostand ( R.E.R B Luxembourg ) dès 9h.     Vidéo de l'appel :
Contact : Guy Samuel NYOUMSI (Vice-président du Cran)
www.le-cran.fr


Read More...

Appel à un sit-in devant l’UNESCO-PARIS

L'Initiative de Résurgence du mouvement Abolitionniste de France-Mauritanie (IRA-FM) appelle tous les militants et sympathisants de la lute pour les droits humains à participer à un sit- in qui aura lieu le jeudi 06 novembre 2014 à partir de 13h30, devant le siège des Nations-Unies à Paris (UNESCO) pour dénoncer le système esclavagiste et son clergé en Mauritanie. Et exiger la libération sans conditions des militants de l'IRA qui sont arbitrairement détenus par les autorités racistes et esclavagistes Mauritaniennes. Accès: METRO, segur, cambronne, école militaire-- BUS 28, 80 Pour IRA-FM: Le secrétaire général

Mohameden Zahaf
                                                                                                          Pour tous renseignements, contacter:

0651828909 Zahaf 0651717391 Chaddad 0787726047 Brahim


Read More...
0123456789

Biram Dah ABEID : Vidéo de la cérémonie de déclaration de sa candidature

L'esclavage dont on ne parle pas : Tidjane N'DIAYE.

L'INVITE DU MOIS : Oustaz Abdoulaye TRAORE

L'ESCLAVAGE, PERSISTE EN MAURITANIE.

Audio et photos terribles  : que se passe-t-il à Boutilimit avec l'IRA  ?

221283
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce Mois
Mois Passé
Tous les Jours
118
80
198
215470
2372
3036
221283

Votre IP est : 54.226.175.101
Server Time: 2019-03-25 09:44:11

Tribune 1ere partie: Messoud Ould Boulkheir parle

Tribune 2eme partie: Messoud Ould Boulkheir parle

Joomla templates by Joomlashine